Skip to main content

L’histoire, le mouvement et les tapis Art Déco

Tapis Art Déco

Voir notre collection entière de tapis Art Déco

Tapis Art Déco – La production de tapis Art Déco a émergé pendant l’essor de la technologie, d’un contexte politique changeant et de la demande publique qui a permis au tapis et au tisserand de s’élever à un niveau sans égal de réussite. Dans les années 20, le tapis reflète une conception audacieuse qui deviendra alors une pièce majeure et affirmera son prestige plutôt qu’être considéré comme un simple élément de décoration s’accordant au mobilier et autres pièces de design.

En parallèle, les designers salariés d’entreprises anonymes souffrent de l’environnement économique lié à la Seconde guerre mondiale. Ils deviennent alors des tisserands indépendants qui créent de luxueuses et uniques pièces commandées par une clientèle aisée. Les tapis Art Déco ont atteint le summum de leur popularité entre 1925 et 1937 avec la chute dramatique d’une faible production due aux instabilités politiques qui ont conduit à la seconde guerre mondiale.

Tapis Francais Art Deco ,Nazmiyal collection .

Tapis Francais Art Deco, Nazmiyal collection

Les origines esthétiques des tapis Art Déco Français sont apparues au début du 20eme siècle par le mouvement très répandu qu’était l’Art Nouveau et par l’Artisanat mis à l’honneur à l’exposition universelle de 1900 à Paris lorsque la société des artistes décorateurs (SAD est représentée durant celle-ci. Le succès des textiles et tapis imaginés par William Morris et ses contemporains a ouvert la voie aux tapis Art Déco qui furent créés par des artistes de renommée mondiale.

L’année suivant la révolution Industrielle, une grande importance fut accordée au rôle des créateurs industriels dans la production des textiles, tapis et mobiliers. En 1915, les écoles de design industriel encourageant le design industriel comme une carrière augmente considérablement le nombre d’esprits voulant adhérer à ce domaine en Europe et aux États-Unis, plusieurs écoles en Allemagne ont vu le jour dans de grandes villes telles que Berlin, Munich, Lepzig ou encore Cologne. La prestigieuse association d’artistes allemands Werkbund qui accueillit l’exposition de Cologne en 1914, inspira par ailleurs les décorateurs d’intérieur Anglais à créer l’Association du design et des industries (DIA) en 1915.

L’influence internationale et les expositions conçues par des groupes variés d’artistes ont créé une atmosphère propice à la création. En 1915, l’association d’artistes Allemands Österreichischer Werkbund ,la Wiener Werkstatte établie en Autriche et à Vienne ainsi que la Werkbund en Suisse et la société Suédoise de création artisanale Slöjdföreninge ont adopté une méthode similaire pour présenter leurs compétences d’artisanat basées sur le modèle Allemand. L’exposition Internationale des Arts Décoratifs de 1925 tenue à Paris représente la crème de la crème des tapis d’Art Déco Français conçus par les meilleurs créateurs et tisserands du monde faisant de l’Art Déco le mouvement à la mode.

Les tapis graphiques de la créatrice américaine Marion Dorn et de son mari Edward McKnight Kauffer imaginés dans leur studio Londonien, font partis des tapis qui incarnent le style arrondi et angulaire des motifs Art Déco. Loin de là, le studio Chinois dirigé par Walter Nichols invente sa propre marque de tapis Art Déco, tandis que l’expatriée d’origine chinoise Betty Joel créa des motifs uniques pour une clientèle privée.

En Afrique du Nord, la légendaire Maison Myrbor conçut des tapis pour Joan Miro, Jean Lurcat et autres designers Français allant des Berbères abstraits décorés de glyphes tribaux aux influences mythiques hérités des Grecs et des préraphaélites.

Tapis Art Deco imagine par Hildo Kropp, Nazmiyal collection.

Tapis Art Deco imagine par Hildo Kropp, Nazmiyal collection

À Paris, les designers d’intérieur ont expérimenté le symétrique et l’asymétrique dans des motifs géométriques aux couleurs monochromes et aux palettes contrastées inspirées des théories de la couleur de Robert Delaunay. La fantaisie créative abstraite de l’architecte Irlandaise Eilleen Gray a permis aux tisserands et à la maison Myrbor d’expérimenter avec la fibre Sisale afin de créer un tissage continu.

Les brodeuses Parisiennes Hélène Henry et Germaine Montereau ont aussi expérimenté avec de nouvelles fibres et des teintes monochrome subtiles pour concevoir des tapis ornés de détails conçus à l’aide de techniques adaptées au velours utilisées pour créer des touffes similaires à celles du caniche.

Comme le mode de conception évolua, le tapis vintage minimaliste devenant soudainement très populaire, les besoins des designers actifs diminuèrent. Suivant l’exposition internationale d’Arts et de la Technologie de 1937, les membres de l’Union des artistes modernes Française fondée par Jean Prouve, qui incluait des designers indépendants et l’atelier proéminent d’Aubusson, ont collectivement conclu que ‘le destin du gout français est en danger’ due à la maigre production et au déclin drastique de tapis en général.

Aussi, avec la menace de la Seconde guerre mondiale et la fermeture de l’école Bahaus, l’innovation créative et la production de tapis s’essoufflèrent. Bien qu’un nombre limité de tapis Art Déco furent créé durant les années 40, le niveau de production de tapis regroupant designers et tisserands professionnels ne se rétablit pas.
Cliquez ici pour connaitre tout ce que vous voulez savoir sur les tapis Anciens

Shopping Cart